Résolution sur le soutien aux femmes afghanes

Le deuxième congrès mondial de l'Internationale de l'Education réuni à Washington D.C. (Etats-Unis) du 25 au 29 juillet 1998: 1. s'indigne de la situation des femmes en Afghanistan et déplore que les ONG aient été contraintes de quitter le pays abandonnant ainsi les femmes afghanes à une situation dramatique. 2. condamne sans appel le régime politique imposé par les Talibans, régime obscurantiste et antidémocratique qu'aucune coutume ou religion ne saurait justifier. 3. apporte son soutien indéfectible aux femmes afghanes, y compris aux petites filles, qui n'ont ni le droit à la parole, ni le droit à la santé, ni le droit au travail, ni accès à l'éducation et qui sont contraintes de vivre invisibles. 4. salue particulièrement le courage et l'abnégation des femmes afghanes enseignantes qui, au péril de leur vie, maintiennent clandestinement des lieux d'éducation pour les filles. 5. en appelle aux organismes internationaux, aux pays démocratiques, à toutes les ONG : a. pour ne pas reconnaître un régime "d'apartheid" basé sur le sexe; b. pour tout mettre en œuvre afin que l'aide humanitaire soit accessible, sans discrimination à toutes les femmes afghanes. 6. demande à ses organisations membres d'exercer toute pression directe ou indirecte pour faire respecter la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme en Afghanistan et en particulier, affirmer les droits des femmes et le droit à l'éducation pour toutes et tous.

Partagez cette page