Résolution pour la diversité linguistique

Le 7e Congrès mondial de l’Internationale de l’Éducation (IE), réuni à Ottawa, au Canada, du 21 au 26 juillet 2015:

 

Considérant

 

1. Que l’éducation est cruciale pour unir les nations et rapprocher les êtres par la compréhension, la solidarité et la coopération et qu’à ce titre, elle contribue de façon décisive au vivre-ensemble;

 

2. Que toute langue est porteuse de valeurs et de culture et que toutes les formes de la vie sociale s’établissent à travers elle;

 

3. Que la rencontre et la dialogue des cultures exigent que la diversité linguistique soit préservée et enrichie: c’est un enjeu décisif pour la paix dans le monde; et

 

4. Qu’il n’existe aucune hiérarchie des cultures.

 

Le 7e Congrès de l’IE recommande:

 

5. Au Bureau exécutif et aux différents comités régionaux de tenir compte de l’expertise et non de la maîtrise linguistique des militants invités à participer aux réunions;

 

6. À ses membres d’agir auprès de leurs gouvernements:

a. Pour préserver la diversité linguistique dans les systèmes éducatifs, car elle est un moyen de préserver également la culture qui s’y rattache;

b. De réaliser des efforts particuliers pour l’alphabétisation et la scolarisation de tou(te)s – en particulier celles des femmes et des filles – dans leur langue maternelle ainsi que dans la langue officielle, lorsque celles-ci sont différentes;

c. Pour obtenir davantage de formation des enseignant(e)s, dans la langue maternelle et dans la langue officielle lorsque celles-ci sont différentes;

d. Pour disposer de manuels scolaires, logiciels ou toute autre ressource éducative édités dans ces langues, pour que tous les élèves bénéficient de son apprentissage; et

e. Pour engager une lutte contre les discriminations d’ordre linguistique dans le cadre scolaire.

Partagez cette page