• Accueil
  • News
  • Éthiopie : ETA encourage le leadership des femmes

Éthiopie : ETA encourage le leadership des femmes

leadership des femmes

Le Congrès de l'Association des Enseignants d'Ethiopie (ETA) s'est tenu du 21 au 26 octobre 2021 dans la partie sud de l'Ethiopie à Arbaminch (qui signifie littéralement 40 sources), à environ 500 km d'Addis Abeba. Tous les dirigeants nationaux de l'ETA ont été réélus, à l'exception de l'ancien président du comité d'audit, qui a été remplacé par une femme et a ainsi augmenté le nombre de femmes au sein du comité exécutif national. 
 
Le congrès a été précédé par le premier caucus national des femmes la veille et a permis de modifier les règlements intérieurs de l'ETA pour y inclure une section sur le genre qui sera dirigée par le secrétaire général adjoint. 
 
Le congrès a également reconnu certaines personnalités qui ont fait un excellent travail pour les enseignants et pour la profession. Parmi les lauréats figurait l'ancien Premier ministre, Hailemariam Desalegn, pour le transfert pacifique du pouvoir et pour son rôle dans l'approbation du programme de logement pour les enseignants. Au cours des cinq dernières années, plus de 110 000 enseignants ont ainsi bénéficié d'un terrain pour construire leur propre maison. Il a été reconnu en son absence car il était à l'étranger pour une mission continentale. 
 
Le deuxième lauréat reconnu par le Congrès était un ancien enseignant, aujourd'hui journaliste. Il était un excellent enseignant et il promeut la profession en tant que journaliste. Sa photo figure à côté du trophée.
 
À cette occasion, la Journée Mondiale des Enseignants (JME) a également été célébrée du 28 au 29 octobre 2021, en collaboration avec l'Université d'Arbaminch dans la ville d'Arbaminch. Il s'agissait d'une conférence de deux jours au cours de laquelle 14 documents de recherche ont été présentés et discutés. 
 
Le Président de l'ETA et membre du Bureau exécutif de l'IE, Yohannes Benti, a réitéré l'engagement continu du syndicat à lutter pour l'égalité des genres, le statut professionnel et les droits des enseignants en Ethiopie. "La section genre que nous avons créée nous aidera à mieux répondre aux besoins de nos collègues de sexe féminin", a-t-il conclu.