• Accueil
  • News
  • Les partenaires se réunissent pour évaluer les progrès réalisés en matière d'égalité des genres

Les partenaires se réunissent pour évaluer les progrès réalisés en matière d'égalité des genres

égalité des genres

L'Internationale de l'Education (IE) Afrique a organisé un atelier virtuel de trois jours pour évaluer les activités de l'année 2021 mises en œuvre par le Réseau Africain des Femmes en Education (RAFED). La réunion annuelle de bilan et de planification visait à évaluer les activités mises en œuvre par le réseau régional et les quatre (4) réseaux sous-régionaux. La réunion a également planifié les activités pour l'année 2022. L'atelier, qui s'est déroulé du 13 au 15 décembre 2021, a réuni 15 participants, dont des membres du Comité consultatif du RAFED, des membres du personnel de l'IERAF et du Secrétariat de l'IE, ainsi que des représentants des organisations partenaires suivantes: la Fédération canadienne des enseignant.e.s, Larärförbundet (Suède) et le Syndicat de l'éducation de Norvège (UEN). 
 
La réunion a permis d'évaluer les résultats des activités nationales, régionales et sous-régionales du RAFED mises en œuvre en 2021 et de réfléchir aux actions futures du réseau. Les participants ont également partagé leurs expériences sur la mobilisation des membres au niveau national. 
 
Le Directeur régional de l'IE Afrique, Dr. Dennis Sinyolo, a souligné dans son discours d'ouverture que l'IE s'est associée à d'autres syndicats mondiaux, à des organisations de la société civile et à des militants pour appeler à l'éradication de la violence basée sur le genre. Il a souligné que l'IE Afrique a organisé un forum en ligne sur la Convention 190 de l'OIT sur la violence et le harcèlement dans le monde du travail et a exhorté les participants à continuer à faire pression sur les gouvernements pour qu'ils ratifient, incorporent dans leur législation nationale et mettent pleinement en œuvre la Convention 190 de l'OIT, une convention importante qui peut contribuer à lutter contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail afin de garantir des environnements de travail sécurisés pour tous. "La lutte pour l'égalité des genres reste un programme inachevé", a-t-il déclaré, et RAFED a été l'un de nos principaux programmes et l'un de nos plus grands succès.
 
L'atelier a évalué les activités du réseau régional (RAFED) et celles des quatre réseaux sous-régionaux : Réseau des Enseignantes Syndicalistes de l'Afrique de l'Ouest (RESAO), Réseau des Enseignantes Syndicalistes de l'Afrique Centrale (RESAC), Réseau des Femmes en Education de l'Afrique Australe (SAWEN) et Réseau des Femmes de l'Afrique de l'Est (WNEA), et a formulé des recommandations concrètes pour améliorer leurs activités.  Ces recommandations incluent la nécessité d'organiser plus de formations sur le leadership et le plaidoyer.
 
Dans son discours de clôture, le Dr. Dennis Sinyolo a déclaré: " En tant qu'IE, tant au niveau mondial que régional, nous continuerons à défendre l'égalité des genres jusqu'à ce que les femmes aient des chances égales dans nos syndicats et nos systèmes éducatifs. Nous continuerons à fournir un renforcement des capacités, des plateformes d'échange d'informations, des preuves de recherche et des outils pour soutenir les organisations membres dans leur lutte pour l'égalité et l'inclusion''.
 
Il a ensuite encouragé les participants à continuer à apprendre, à se perfectionner, à encadrer et à aider les jeunes femmes à exercer leur leadership. Il a ajouté que ''cet atelier n'est pas la fin, mais le début d'un nouvel élan dans notre quête et notre combat pour l'égalité des genres''.