• Accueil
  • News
  • Mozambique : le syndicat portera assistance aux enseignant·e·s touché·e·s par une catastrophe naturelle

Mozambique : le syndicat portera assistance aux enseignant·e·s touché·e·s par une catastrophe naturelle

renouveau et développement syndical ensemble, nous renforçons les syndicats

L'O rganizaçao Nacional dos Professores (ONP) a mis en place des plans pour aider 873 enseignant·e·s membres touché·e·s par la tempête tropicale ANA qui a frappé le centre et le nord du Mozambique fin janvier. L'affilié national de l'Internationale de l'Éducation utilisera l'assistance logistique et en ressources humaines allouée par le Bureau régional de l'Internationale de l'Éducation pour l’Afrique (IERAF) dans le cadre de ses efforts. Ces fonds proviendront du Fonds de solidarité de l'Internationale de l'Éducation.
 
En mars, l'ONP mènera des activités de secours aux membres touché·e·s, 498 enseignants et 375 enseignantes, dans les provinces de Nampula, Zambézia, Tete, Manica et Sofala.
 
Alors que ces provinces ont subi la plupart des effets de la tempête tropicale, du 24 au 26 janvier, les provinces de Cabo Delgado et de Niassa ont également été touchées, quoique dans une moindre mesure, a déclaré Teodoro Muidumbe, secrétaire général de l'ONP.
 
Des enseignant·e·s laissé·e·s dans une extrême pauvreté après le cyclone
 
Le cyclone a plongé les enseignant·e·s de ces provinces dans une extrême pauvreté en raison de la destruction de leurs maisons et de la perte de leurs biens suite aux inondations et aux vents violents.
 
Les fonds alloués à l'ONP par l'IERAF serviront à acheter divers matériels ou produits de base, tels que des couvertures et des draps, des kits alimentaires, des kits d'ustensiles ménagers, des kits d'hygiène, et à louer des voitures.
 
Le dirigeant de l'ONP a ajouté que, selon les données de l'Institut de gestion des catastrophes, la tempête tropicale ANA a touché environ 26.198 familles, soit un total de 126.198 personnes, dont 210 ont été blessées et 21 sont décédées.
 
Il a également souligné que de nombreuses infrastructures publiques et privées ont été détruites – 5.738 maisons ont été complètement détruites et 5.730 maisons ont été inondées ; 30 hôpitaux, 543 salles de classe dans 249 écoles, des sources d'eau, des routes et des sources d'énergie ont également été gravement touchés.
 
Campagne de solidarité syndicale
 
Au lendemain de la catastrophe naturelle, l'ONP a lancé une campagne de solidarité pour collecter des produits non périssables, des couvertures, des kits alimentaires, des articles ménagers et des produits d'hygiène. Cette action se poursuit aux niveaux national et international.
 
Au niveau national, le Secrétariat exécutif national de l'ONP se coordonne avec les instances locales pour mobiliser du soutien et l’allouer immédiatement aux enseignant·e·s dans le besoin. Ce mécanisme de coordination et d'allocation sera établi au niveau de l'école où se trouvent les membres concerné·e·s et les bénéficiaires de l'aide.
 
Le secrétaire général a souligné qu'au niveau international, le syndicat compte sur la collaboration et la coordination de l’IERAF « en tant qu'interlocuteur avec les partenaires internationaux de l'ONP ».
 
Les objectifs de l'ONP sont triples, a expliqué Muidumbe :
  • Allouer les produits et matériaux collectés pour contribuer aux efforts de relèvement et améliorer les conditions de vie des membres touché·e·s dans les provinces de Nampula, Zambézia, Tete, Manica et Sofala.
  • Encourager les autorités éducatives à rationaliser le processus de redressement au niveau local, en collaboration avec les communautés et les autorités gouvernementales locales.
  • Encourager les enseignant·e·s à devenir membres du syndicat, suite au rôle d'intervention et de plaidoyer du syndicat dans les questions sociales et relatives à l’emploi.