• Accueil
  • News
  • Le Comité Régional adopte des résolutions pour faire face aux questions urgentes

Le Comité Régional adopte des résolutions pour faire face aux questions urgentes

Comité Régional

Le Comité Régional Africain de l'Internationale de l'Education (CRAIE) a adopté quatre résolutions notamment sur Eswatini, le changement climatique, les attaques contre l'éducation et l'équité vaccinale, lors de sa réunion virtuelle du 9 au 10 mars 2022.
 
Le CARIE est très préoccupé par les attaques brutales perpétrées contre des travailleurs/euses le 20 octobre 2021 à Mbabane et par la violation incessante des droits syndicaux et des droits des travailleurs/euses par le gouvernement d'Eswatini,  à tel point que le SNAT, l'affilié de l'IE en Eswatini, ne peut pas dialoguer efficacement avec gouvernement sur toutes les questions relatives au bien-être, au développement et à la rétention du personnel enseignant dans le pays. Le CRAIE a appelé le gouvernement à mettre fin aux violations des droits des travailleurs/euses et à engager un dialogue véritable avec le syndicat. Cliquez ici pour lire la résolution.
 
Les phénomènes météorologiques extraordinaires deviennent de plus en plus fréquents, en particulier en Afrique australe, comme en témoignent les récents cyclones à Madagascar, au Mozambique, au Malawi et au Zimbabwe, qui ont détruit les infrastructures éducatives et occasionne le déplacement des éducateurs/trices et des apprenant.e.s. Le CRAIE a donc appelé les gouvernements africains à prendre des mesures urgentes pour assurer la prévention et la préparation aux catastrophes pour les éducateurs/trices, les apprenant.e.s et les communautés, ainsi qu'à intégrer une éducation de qualité sur le changement climatique dans les programmes d’enseignement à tous les niveaux. Lisez la résolution complète ici.
 
Le CRAIE est également préoccupé par le fait que dans plusieurs pays africains, dont le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, , le Mali, le Mozambique, le Niger , le Nigeria, et le Tchad, l'éducation est menacée par des groupes extrémistes qui enlèvent, molestent, blessent et tuent des éducateurs/trices et des apprenant.e.s. Les conflits militaires empêchent des millions d'enfants d'avoir accès à une éducation de qualité. Le CRAIE a donc appelé l'Union Africaine (UA) et les Gouvernements à renforcer la surveillance et le rapportage sur les attaques contre l'éducation. Le Comité a exhorté l'UA et ses États membres à prendre des mesures urgentes pour protéger les écoles et toutes les institutions éducatives contre les attaques. Voir la résolution ici
 
Les pénuries de vaccins, les problèmes de stockage et de distribution continuent d'entraver l'accès aux vaccins pour la population, les éducateurs/trices et les apprenant.e.s africains et le dispositif d'accès mondial aux vaccins COVID-19 des Nations Unies (COVAX) n'a pas encore tenu sa promesse d’assurer l'équité en matière de vaccins. Le CRAIE a donc exhorté les gouvernements et la communauté internationale à reconnaître les enseignant.e.s et le personnel de soutien à l'éducation comme des travailleurs/euses de première ligne et à leur donner la priorité dans les programmes nationaux de vaccination. La résolution complète est disponible ici.