• Accueil
  • News
  • L'IE Afrique salue l'élection de Gilbert Houngbo au poste de Directeur Général de l'OIT

L'IE Afrique salue l'élection de Gilbert Houngbo au poste de Directeur Général de l'OIT

Directeur Général de l'OIT

L'Internationale de l'Education Afrique salue l'annonce par le Conseil d'administration de l'Organisation Internationale du Travail de l'élection de Gilbert Fossoun Houngbo en tant que nouveau et 11ème Directeur Général de l'organisation. L'OIT est un grand allié de l'IE dans sa quête d'un travail décent pour des millions d'éducateurs/trices dans le monde. Houngbo, qui est Togolais, est le premier Africain à diriger l'OIT.
 
Dans son premier discours après l'élection, selon les informations de France 24, Houngbo a déclaré : "Le résultat de cette élection est très symbolique", et a ajouté qu'il "répond aux aspirations d'un jeune Africain, un garçon dont l'éducation humble s'est transformée en une quête de justice sociale tout au long de sa vie". L'IE Afrique espère voir ce rêve de millions d'enseignants et de personnel de soutien à l'éducation pour plus de justice sociale, de droits syndicaux et de droits du travail se réaliser sous la direction de Gibert F. Houngbo.
 
L'IE Afrique salue l'observation pertinente de Houngbo selon laquelle "le monde a besoin d'une OIT capable de résoudre les problèmes concrets des travailleurs/euses ...". Saluant l'élection de Houngbo, le Dr Dennis Sinyolo, Directeur régional de l'IE Afrique, a souligné : " Nous félicitons Gibert F. Houngbo pour son élection et nous nous réjouissons de travailler avec lui pour garantir des conditions de travail décentes pour les enseignants et le personnel de soutien à l'éducation, l'égalité des sexes, une éducation de qualité et une transition juste vers une économie à faible émission de carbone ". 
 
"L'IE Afrique espère que sous la direction de Houngbo, l'agence du travail des Nations Unies sera en mesure de persuader davantage de gouvernements africains de ratifier et d'appliquer efficacement les conventions de l'OIT afin de défendre et de promouvoir les droits des éducateurs/trices et des apprenant.e.s en Afrique et dans le monde", a conclu Sinyolo.